1 juin 2012

Vie de couple ou cœur solitaire…

Le soleil normand n’aura pas fait défaut sur la ligne de départ de la Solo Basse-Normandie 2012. Les 9 solitaires, engagés en Figaro Bénéteau 2, se sont élancés à 16h30, au large de Granville, pour un parcours de 300 milles qui les emmènera jusqu’à Cherbourg. Les Classes HN et Mini 6.50 sont parties à 20h00 sur un tracé, plus court, d’environ 120 milles. Le vent établi à 7/8 nœuds sur la ligne de départ devrait progressivement forcir pour atteindre les 17/20 nœuds dans la nuit de samedi à dimanche. Quelque soit la météo, les concurrents, en solo ou en duo, devront faire des choix tactiques pour tenter de décrocher la victoire !

Crédit : Michel Grimaud
En solo
Départ canon pour les Figaro Bénéteau 2 qui sont partis à 16h30 ce vendredi 1er juin. Le plateau sportif promettait un beau spectacle, personne n’a été déçu. Au premier pointage, à la bouée de dégagement, Alexis Loison – Groupe Fiva, affichait déjà 0,2 milles d’avance après une belle option à terre. Derrière, Nicolas Jossier – In Extenso Experts Comptables, Nicholas Cherry – Artemis 77 et Adrien Hardy – Agir Recouvrement étaient au coude à coude. Mais les passages à niveau seront nombreux sur le parcours et tout reste à faire. Benoît Charon, directeur de course analyse les difficultés à venir : « Jusqu’à la fin de la nuit, ce sera plutôt une course de vitesse, les bateaux rapides seront devant. Je vois trois moments difficiles. Le premier, après le passage du phare des Casquets. Il faudra décider de passer au sud ou au nord d’Aurigny. Le deuxième, après le passage à la bouée Ouistreham. Ce sera l’attaque de la deuxième nuit et c’est toujours un moment difficile avec l’accumulation de la fatigue. Ceux qui auront pris le temps de se reposer seront plus aptes à prendre de - bonnes - décisions. Le troisième, au cours de la deuxième nuit. Un phénomène météo risque de se produire : le passage d’un front brutal pendant lequel le vent va certainement radicalement changer de direction. La météo l’annonce mais tout est une histoire de timing ! Il faudra ne pas louper le petit train. À ce moment là, il faudra être clairvoyant. »

En duo
Les 13 inscrits en double sont partis à 20h00 sous le soleil granvillais qui, malgré l’heure, était encore de la partie ! Un parcours de 120 milles se présente devant les étraves des Classes HN et Mini 6.50. Une belle boucle à travers les îles anglo-normandes qui mènera les concurrents jusqu’au port de l’arrivée, Cherbourg. Les premiers sont attendus samedi après midi. D’ici là, il faudra savamment jouer avec les courants, le vent et les cailloux, de loin si possible…

Rendez-vous au Port Chantereyne à Cherbourg pour connaître les noms des vainqueurs de l’édition 2012 de la Solo Basse-Normandie.


Suivez la course sur :

www.solobassenormandie.fr
Facebook (Solo Basse Normandie) et Twitter (Solobn2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire